Légère ou grave, peu importe son intensité, la brûlure cutanée reste une douleur insurmontable et insupportable, qui nécessite des soins médicaux immédiats et qui peut entraîner des conséquences néfastes du devenir de la vie du concerné.

Quel remède pour quel degré ?

Il existe trois stades de brûlure :

Premier degré

La peau devient enflée et rouge, sans la présence de cloques. Dans ce cas-là, le premier réflexe à avoir, le refroidissement par l’arrosage de la peau avec de l’eau courante pendant 20 minutes, afin de limiter son acuité et son extension.

Deuxième degré

Apparition des cloques accompagnées d’une sensation très douleureuse au niveau de la peau. Alors, éviter de percer les cloques, et désinfecter à l’aide d’un antiseptique puis couvrir avec un gel spécifique favorisant la cicatrisation.

Troisième degré

La peau est brûlée, elle peut devenir  blanche, jaune ou noire, ayant un aspect dur et peu sensible, cela est dû à la destruction des terminaisons nerveuses. Donnant ainsi naissance à des nécroses. Là,  la brûlure nécessite une intervention chirurgicale.

D’autres types de brûlure existent, on citera :  électrique et chimique, dont les soins sont plus particuliers et demandent l’intervention de spécialistes.

Quel bio analgésique peut-on prendre ?

Nos aïeux n’ont pas connu à leur époque les médecins, ni les crèmes cicatrisantes d’ailleurs. Cependant, ils produisaient leurs propres médicaments, soit à base d’herbes médicinales, soit à l’aide de divers aliments bio-naturels, on citera parmi eux :

  • L’aloès vera, apaise et guérit la douleur, réduit l’inflammation. Pensez  à en extraire le gel. 
  • L’extrait de la vanille, imbibez  un peu votre coton-tige, appliquez par la suite sur l’emplacement de la douleur.
  • Le thé noir, est tout aussi efficace, grâce à la présence de l’acide tannique, un composant qui absorbe la chaleur. Ainsi la douleur sera apaisée.
  • Le vinaigre blanc, ayant des propriétés antiseptiques grâce à l’acide citrique qui le compose. Trempez un bout de coton dedans et poser sur la brûlure.
  • Le miel, un antibiotique naturel, grâce à son taux de Ph qui repousse les bactéries, facilitant ainsi la cicatrisation d’une peau brulée.
  • L’huile de millepertuis, les fleurs sont d’abord macérées dans de l’huile d’olive, puis appliquées. Connu, pour ses vertus calmantes et analgésiques.
  • Fécule de pomme de terre, disposez uniquement la fécule sur un bandeau propre, puis déposez sur la brûlure et serrer bien le bandage. C’est par l’amidon que la douleur sera soulagée.

La liste reste longue est interminable. Il y a aussi l’huile de lavande, l’huile de coco, les flocons d’avoine, et tant d’autres, qui vous aideront à vous rétablir dans un temps record, de la façon la plus bio possible. Vous n’aurez plus à vous inquiéter, ni de la source de provenance, ni du mode de fabrication, ni des contres indications. Que demander de plus !