effets secondaires traitement anti cancereux

Que faire contre les effets secondaires des traitements anti-cancéreux ?

La chimiothérapie représente une véritable révolution contre le cancer. En effet, depuis qu’elle a été découverte, il s’agit de l’arme numéro un pour lutter contre le cancer.

Elle agit en détruisant littéralement les cellules cancéreuses au sein même de la tumeur, réduisant ainsi sa taille et augmentant considérablement les chances de survie.

Cependant, toute médaille a un revers et la chimiothérapie ne déroge pas à cette règle : loin d’être sans danger, chaque séance de chimiothérapie apporte son lot de symptômes désagréables et d’effets secondaires très difficiles à supporter.

Quels sont les principaux effets secondaires de la chimiothérapie ?

Si le principal danger de la chimiothérapie est qu’elle détruit les cellules sanguines, prédisposant ainsi à toute une panoplie d’infection et mettant le corps dans un véritable état d‘immunodépression, elle laisse également à décrire plusieurs autres symptômes comme :

  • Une fatigue pouvant entraver les différentes activités quotidiennes, et diminuer le rendement.
  • Des nausées et vomissements qui persistent souvent plusieurs jours après la séance.
  • Une baisse d’appétit, avec un dégoût de la nourriture.
  • Une diarrhée.
  • La perte des cheveux et des poils : la chimiothérapie discrimine peu entre les cellules cancéreuses et les cellules du corps. Elle détruit plusieurs types cellulaires et sur le plan clinique, ce sont surtout les cellules à renouvellement rapide qui sont touchées, cela s’exprime par une chute de cheveux.

L’alimentation permet de contrer les effets indésirables

Le premier élément qui permet de lutter efficacement contre les effets secondaires de la chimiothérapie est une alimentation saine et intelligente.

Il faut par exemple consommer énormément de fruits et légumes et privilégier la cuisson dans de l’huile d‘olive. 

Des études montrent qu’utiliser l’huile d’olive pure pour comme assaisonnement, aide à réduire les effets secondaires également.

Par ailleurs, il faut consommer préférentiellement du poisson, réduire au possible sa consommation en viande rouge, et opter pour les olives noires et les noix pour le grignotage.

Connaissez-vous la mycothérapie ?

Cette méthode thérapeutique révolutionnaire fait aujourd’hui des merveilles que ce soit pour délimiter les effets indésirables ou pour restaurer l’état d’immunité du patient traité par chimiothérapie.

Elle s’appuie sur un principe simple : introduire dans le corps un champignon inoffensif sur le plan pathogène (c’est à dire incapable de provoquer une maladie), mais pouvant stimuler le système immunitaire, le poussant ainsi à s’auto-restaurer petit à petit.

Chaque champignon agit sur un type cellulaire particulier, la prise de plusieurs molécules de façon concomitante vise donc à stimuler séparément les différentes cellules du système immunitaire, tout en réduisant les effets délétères de la chimiothérapie.

Aujourd’hui, il existe plusieurs champignons en vente, tel que :

  • L’énokitaké.
  • Le maïtaké.
  • Le reishi.
  • Le cordyceps.

Un autre fait important à noter concernant la prise de ces champignons, est que ces derniers agissent non seulement sur les effets secondaires de la chimiothérapie, mais également sur ceux de la radiothérapie.

Ceci est très intéressant quand on sait que l’association de la radiothérapie et de la chimiothérapie est très commune et ce, dans plusieurs types de cancer où l’action synergique des deux est souvent nécessaire.

Laisser un commentaire:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *