Comment réguler le fer dans son alimentation ?

Le fer est l’un des nutriments les plus importants de notre organisme, d’autant plus que celui-ci ne peut pas le synthétiser, il faut donc le lui apporter par notre alimentation. Notre corps est capable d’assimiler la juste quantité de fer pour éviter les carences ou les effets néfastes d’une consommation trop importante. 

On vous dévoile tout ce qu’il est nécessaire de savoir sur le fer dans notre alimentation.

Quelle est l’utilité du fer dans l’organisme ?

trop ou pas assez de fer dans l'organisme

L’hémoglobine (les globules rouges) représente 70 % du fer de notre organisme. Son principal rôle est de capter et transporter l’oxygène vers toutes les cellules du corps, c’est la respiration. Le corps comporte aussi un fer appelé fer non héminique, qui n’est pas lié à une hémoglobine, présent dans les produits laitiers et les légumes. Celui-là joue un rôle dans les réactions chimiques du métabolisme de notre corps et permet la production d’énergie, et le fonctionnement optimal du système immunitaire. 

Les meilleures sources de fer restent :

  • La viande rouge ;

  • Les produits carnés ;

  • Le poisson ;

  • Les épinards ;

  • Les lentilles.

La viande rouge et le poisson restent les principales sources de fer dans votre alimentation, en plus du fer héminique (5 fois mieux absorbé que le fer non héminique) qu’ils apportent, ils sont aussi une source de minéraux (surtout le poisson). Mais on vous conseille de toujours associer les aliments riches en fer avec des végétaux ou des fibres pour permettre une meilleure absorption de celui-ci dans l’organisme. 

Trop ou pas assez de fer dans l’organisme ?

La carence en fer est fréquente chez les femmes (plus de 29 % des femmes selon l'OMS en 2011). A un stade avancé, cette carence se traduit par une anémie. Ces symptômes les plus flagrants sont ; une fatigue chronique, un teint pâle, des cernes accentuées, des vertiges répétés ou encore un essoufflement à chaque effort physique.

Vous pouvez aussi avoir une carence plus légère en fer avec des conséquences visibles sur le long terme. Les études sont encore en cours pour montrer les effets des carences légères sur l’organisme. Elle provoque une diminution des capacités physiques et de la concentration. Sachez également que les femmes enceintes sont plus sujettes aux carences en fer et les conséquences sur elles et leurs bébés sont un peu plus graves car touchent directement les défenses du système immunitaire. 

Il est important de noter également que l’excès de fer est dangereux pour votre santé. Un taux de fer important dans l’organisme augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de cancers au niveau du système digestif et de diabète II. 

Maintenant vous en savez plus sur les principales sources de fer dans votre alimentation et la façon donc il est absorbé dans votre organisme.

Laisser un commentaire:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *